Piasa
Enchérir en ligne
  • Exposition publique

     

    Mercredi 7 mars 2018 de 10 à 18 heures
    Jeudi 8 mars 2018 de 10 à 18 heures
    Vendredi 9 mars 2018 de 10 à 18 heures
    Samedi 10 mars 2018 de 11 à 18 heures
    Lundi 12 mars 2018 de 10 à 18 heures
    Mardi 13 mars 2018 de 10 à 18 heures
    Mercredi 14 mars 2018 de 10 à 18 heures
    Jeudi 15 mars 2018 de 10 à 12 heures

     

    -

     

    Alix De Saint-Hilaire
    T. +33 (0)1 45 44 12 71
    a.desainthilaire@piasa.fr

     

    -

     
    Clémence Paris
    +33 (0)1 45 44 43 53
    c.paris@piasa.fr

  • Au cœur de la vente de Design Italien, PIASA poursuit son exploration de l’histoire de la céramique avec une importante section dédiée au céramiste milanais Guido De Zan. Une sélection de près de 80 pièces uniques provenant directement de la collection de l’artiste forme la première partie de la vente de design italien prévue le 12 avril 2018.

  • Paris, février 2018 – Le 15 février 2018, la première vente de l’année de design scandinave obtient 2,1 millions d'euros de résultats grâce à une rigoureuse sélection de pièces maîtresses des signatures les plus emblématiques. Ce nouvel opus consacré à la scène nordique confirme le leadership de PIASA sur le marché du design.


[Paul BONET]
lot 159
12 000 / 15 000 €
14954 €
Mardi 16 Octobre 2012

[Paul BONET]. Jean RICHEPIN. La Chanson des gueux. - Dernières chansons de mon premier livre. Paris, Pelletan, 1910. 2 tomes en un volume in-4, décor couvrant entièrement les plats et le dos, composé de larges bandes verticales de maroquin vert et horizontales de maroquin grenat s'entrecroisant, formant ainsi une maille épaisse en relief, ou pièce tressée, laissant apercevoir entre chaque intersection le fond de la reliure recouvert de box orange, sur le premier plat, le titre est inscrit en larges lettres mosaïquées de maroquin orange, doublure et gardes ornées du même décor, mais celui-ci formé des mêmes pièces de cuirs ici mosaïquées et à plat, doubles gardes de papier rouge avec taches rouilles et argentées, tranches dorées sur témoins, couvertures et dos, chemise demi-maroquin à recouvrements, étui (Paul Bonet, 1940).
Édition définitive pour le premier ouvrage et ÉDITION ORIGINALE pour le second, illustrées respectivement de 252 et 24 compositions en noir de Steinlen.
Exemplaires sur vélin, ceux-ci enrichis des prospectus.
SPECTACULAIRE RELIURE DE PAUL BONET REPRODUITE DANS LES " CARNETS DE PAUL BONET " SOUS LE NUMERO 446.
On joint : une lettre autographe signée de Paul Bonet, datée 30 avril 1970, dont nous reproduisons ci-dessous divers extraits, plus éloquents que tous autres, pour décrire cette reliure : Cher Monsieur, je suis heureux que vous possédiez ce livre de Richepin… Comme vous le savez durant toute ma carrière j'ai eu le souci constant de personnaliser la reliure par rapport à l'œuvre et aussi que chacune soit une pièce unique, … Pour ce livre (dont je n'ai relié que cet exemplaire), il n'en est pas ainsi, sa conception est hors de toutes les autres. J'ai voulu obtenir un aspect de rusticité et de raffinement à la fois ; ce tressage exécuté en pleine peau a posé de difficiles problèmes à l'artisan qui était alors mon collaborateur : Ferdinand Giraldon, hélas disparu et grâce à qui j'ai pu réaliser toutes les pièces particulières faites en ce temps (vers 1935-1944) : reliures sculptées, reliures en métal, etc. Donc, plus que beaucoup d'autres elle est une reliure unique dans l'ensemble de ma production…
Bien que Paul Bonet ait mentionné plusieurs fois les difficultés de réalisation de cette reliure, son exécution est parfaite et l'opposition de rusticité du décor extérieur avec le raffinement de la doublure et des gardes est une parfaite réussite.